RADIO(S)



Concert buissonnier hors-les-murs à la Croisée des Arts - Saint-Maximin

Le Chantier, Centre de création des musiques du monde, vous propose une soirée exceptionnelle aux saveurs du Moyen-Orient... avec deux concerts inoubliables :

 Les Derviches Tourneurs de Konya Konya, Turquie

Musa Kâzım TIĞLIOĞLU, tanbur Ahmet Safa MIZRAK, ney Ibrahim Suat ERBAY, voix & def (percussion) Özhan GÜLTEPE, zakir (voix) et sema (danse)

Ils appartiennent à l’ordre musulman soufi Mevlevi fondé au XIII siècle à Konya. Ses membres sont appelés «  derviches tourneurs  », en référence à leur danse appelée «  Samā‘  » dont les mouvements rappellent ceux d’une toupie. Les danseurs tournant en harmonie avec le cosmos pour perdre leur unité en faveur d’une communion divine, avant de redevenir humains. La musique instrumentale et les chants jouant un rôle important dans le samā‘, qui signifie «  l’écoute  ». Les arts traditionnels sont pour les Mevlevis des moyens avec lesquels les disciples progressent afin de «  raffiner  » leur goût et leur personne.

Éléonore Fourniau Ensemble Turquie, Iran, Irak, Syrie

Éléonore Fourniau, chant, vielle à roue, saz Sylvain Barou, flûtes, duduk, zurna Ersoj Kazimov, flûtes, duduk, zurna Efren Lopez, saz, oud, rubab afghan,  Emrah Kaptan, basse sans frettes, contrebasse

La musique du peuple kurde est pratiquée sur quatre États (Turquie, Iran, Irak, Syrie). En dépit des persécutions qu’il subit, la diaspora de ce peuple a su préserver sa musique si spécifique, riche de ses variétés régionales. Héritière de trois types de « troubadours » : les conteurs, les ménestrels, les bardes, cette musique épouse toute la gamme des sentiments. Qu’ils soient épiques (accompagnée de percussions tels le bendir, la darbuka), passionnels (soutenue par l’oud, le saz, le duduk), festifs (au son du couple dohol/zurna) ou religieux.

Partager